Tous les sites high-tech sortent le même article suite à une étude de la fidélité des utilisateurs au système d’exploitation du téléphone.

Cette étude montre qu’entre janvier 2016 et décembre 2017, la fidélité des utilisateurs Android est comprise entre 89 et 91 %, alors que celle des utilisateurs n’est comprise qu’entre 85 et 88%.

Comment s’est déroulée l’étude ?

Tous les 4 mois entre mars 2013 et décembre 2017, 500 personnes étaient interrogées. Les personnes sélectionnées avaient activé un nouveau téléphone dans la période de 4 mois visée.

 Par contre, il n’y a pas d’information quant à la répartition des personnes. Est-ce qu’il y avait 250 utilisateurs d’iPhone et 250 utilisateurs d’Android dans chaque enquête ?

Le nombre de sujets total est important, mais tous les 4 mois ça ne fait pas beaucoup. À titre d’exemple, les sondages politiques sont faits sur 1 000 personnes au moins ; et les résultats sont déjà discutables.

Comment faire dire aux chiffres ce qu’on veut démontrer !

Quand j’étais étudiant, lors de mon mémoire de Master, mon responsable me reprochait le fait de produire des hypothèses à partir des résultats ; au lieu de vérifier des hypothèses avec les résultats. Ici c’est pareil.

Comme il est expliqué dans le document de synthèse, il y a beaucoup plus d’utilisateurs de téléphone sous Android que sous iOS. Il faudrait donc que les 500 personnes dans chaque enquête soient réparties en fonction des proportions d’utilisateurs de chaque plateforme.

Deuxième problème dans cette sélection, c’est le profil de ces utilisateurs. Est-ce que ce sont des personnes qui changent tous les ans ou tous les 2-3 ans ? La première catégorie, ce sont majoritairement des personnes qui recherchent le changement. Ce sera ceux qui auront le taux de fidélité le plus faible (pour iOS ou Android). La deuxième catégorie sera celle qui est la plus fidèle.

Troisième problème est aussi lié à la non prise en compte du téléphone qui est changé ainsi que la raison. Si je prends mon exemple personnel : je suis passé d’iOS à Android en début 2013, donc pas fidèle à iOS. En fin 2014, je suis repassé sur iOS avec l’iPhone 6 ; donc pas fidèle à Android. Et depuis j’ai changé 3 fois d’iPhone, donc fidèle à iOS.

Enfin, il n’y a aucune information si le choix de l’utilisateur a été validé quelques semaines après l’achat. Il suffit d’aller sur leboncoin pour voir des iPhone ou des téléphones Android qui n’ont que quelques jours et qui sont revendus (ou échangé) parce que le système d’exploitation ne convient pas à la personne.

Tout cela pour dire que les résultats de cette étude sont inutiles, car il y a bien trop de variables qui mettent en question les données. Et malheureusement, les résultats ont été repris sans aucune critique, faisant croire aux lecteurs n’importe quoi et c’est bien dommage.

Laisser un commentaire