Apple a fait une conférence sur le thème de l’éducation. Contrairement à son habitude, cette dernière n’était pas retransmise en vidéo.

La presse spécialisée attendait surtout un nouvel iPad. Au final beaucoup seront déçus, parce qu’Apple n’a fait que mettre à jour son iPad déjà vendu à 409€.

Un peu plus de puissance et compatibilité avec l’Apple Pencil

Sorti en mars 2017, l’iPad bénéficie d’une petite mise à jour.

L’iPad possède maintenant un processeur plus véloce, le A10 celui présent sur les iPhone 7 et 7 Plus.

Seconde nouveauté, il est compatible avec l’Apple Pencil. Initialement réservé aux iPad Pro, c’est une bonne nouvelle qu’Apple le propose sur l’iPad « entré de gamme ». Pour avoir utilisé le stylet, sur un iPad Pro 12,9 pouces, je peux vous assurer que c’est nettement plus performant que tous les autres stylets sur le marché.

En dehors de cela, la tablette n’apporte rien de plus que le modèle 2017. L’appareil photo est toujours de 8 Mpx. L’écran laminé et antireflet, l’affichage True Tone sont toujours réservés à la gamme pro. Et bien évidemment l’écran 120 Hz n’est pas de la partie.

Le châssis reste le même que celui de l’iPad Air avec toujours 478 g au compteur.

Un prix diminué

Le nouvel iPad innove peu, mais ce n’est pas ce que recherchent les futurs utilisateurs. Là où Apple rend encore plus intéressant son produit est la baisse de prix. Il est maintenant vendu à partir de 359€ pour une capacité de 32 Go. A ce tarif là, difficile d’hésiter si vous recherchiez une tablette.

Les utilisateurs de l’iPad Air 2, sont tout de même toujours contraints de garder leur tablette. L’écran ainsi que le form factor restent à l’avantage de cette dernière par rapport au nouvel iPad.

Laisser un commentaire