Select Page

Itinéraire d’un switcher Android (avec le Xperia Z)

Plutôt que de vous proposer uniquement un test classique du Xperia Z, je vais parler de mon expérience avec ce mobile. J’aime tester les nouveaux mobiles, mais je ne peux me permettre de tous les acheter. J’ai eu l’occasion de tester plusieurs mobiles android sans décider de franchir le cap. Je n’ai eu depuis 2008 que des iPhones comme téléphone principal. J’ai toujours trouvé les mobiles android moins bien finis et moins performants. Mais il vient un temps où il faut se décider de changer, surtout que iOs n’a pas beaucoup changé depuis 2008. En ce début d’année 2013 j’ai trouvé 2 mobiles qui répondaient à un critère important pour moi, c’est la finition de celui-ci. Pour un mobile premium je ne comprends pas qu’on accepte d’acheter un mobile en plastique. HTC propose un HTC One avec une très belle finition et un dos en aluminium et Sony – qui nous intéresse ici – avec une finition quasi intégrale en verre (un peu comme les iPhone 4 et 4S).

Déjà premier choix à faire, lequel de ces 2 mobiles. Pourquoi j’ai éliminé le HTC One ? Le premier critère fut lié aux dires de HTC. En effet, ils ont sous-entendu que le prix de leur mobile serait premium (comme un S3 ou iPhone). Il leur manque la renommée pour être sûr que le mobile va bien se revendre et non décoter très rapidement les mois suivants. Ensuite le dos en aluminium c’est esthétique, mais ça prend facilement les marques qui sont impossible à enlever. Enfin le plus gros défaut, c’est la position du bouton power sur la tranche supérieure du mobile. Il m’aurait été impossible de déverrouiller le mobile avec une main contrairement au Sony. Pourquoi ne pas attendre l’annonce du S4 me direz-vous, peut-être qu’il pourrait y avoir une bonne surprise. Quelles que soient les marques, les rumeurs précédant l’annonce sont généralement justes. Et actuellement on parle toujours d’un S4 en plastique donc non merci. Et l’octocore (qui ne sera pas forcément utile) et l’écran amoled (avec des couleurs criardes) ne m’intéressent pas.

Premier contact avec le mobile

En déballant mon colis, j’ai la bonne surprise de constater que l’enceinte Sony SRS-BTV25 a été jointe en cadeau. J’ai commandé chez Virgin Mobile, et bien que le mobile n’ait pas été précommandé, j’ai reçu le pack complet avec l’enceinte. Je ferai ultérieurement un compte rendu  de cette enceinte.

 Xperia Z sortie1

Je déballe alors la boîte et je peux prendre en main le mobile. J’avais pu tester une version factice chez orange et j’avais été franchement déçu ; j’avais même failli ne pas le prendre. La version réelle est bien meilleure, la prise en main est bonne et la position du bouton power est excellente. La version de Virgin Mobile est fournie avec le dock ce qui est très pratique pour la recharge (même si on ne peut pas recharger avec le dock branché directement depuis l’ordinateur).

Une autre inquiétude signalée par les premiers utilisateurs, la qualité de l’écran ne serait pas très bonne. Utilisant auparavant un excellent écran – avec une dalle IPS – celui de l’iPhone 5, je ne voulais ne pas avoir quelque chose de moins bien. Après essai, je peux vous rassurer, la qualité est bonne. C’est légèrement inférieur à celui de l’iPhone 5 sur le net mais similaire pour les photos (avec le mode bravia engine 2). De même, les angles de visions ne sont pas si mauvais.

L’écran et la taille

Voici quelques photos montrant la différence entre l’écran de l’iPhone 5 et du Xperia Z. Les photos, affichées sur les écrans, sont celles qui sont fournies lors de l’achat du Sony. Le système Bravia Engine 2 est activé sur ce dernier, permettant un rendu plus flatteur. Je vous laisse seul juge.

Z5 Z4 Z3 Z2 Z1

Lorsqu’on utilise le navigateur internet la fonction Bravia Engine 2 n’est pas fonctionnelle (elle est uniquement disponible pour les photos et les vidéos), si bien que l’écran est un peu moins bon sur le Xperia Z que sur l’iPhone 5.

 net 021

Concernant la taille, voici une photo de famille : l’iPhone 5, le Xperia Z et l’iPad mini.

 famille 020

Photographie

Voici un comparatif photo, avec des photos prises avec l’iPhone 5 et le Xperia Z, ainsi qu’avec mon réflex. Aucune photo n’a été retouchée, seule la taille a été réduite. Les photos ont été prises en mode automatique, sauf pour la photo en mode HDR. Concernant ce mode, le fonctionnement semble différent entre les 2 mobiles. L’iPhone 5 prend 3 photos (une sous exposée, une avec une exposition neutre et une surexposée) pour produire une seule photo HDR, si bien que le temps de pose est long ce qui augmente le risque de flou. Le processeur du Sony calcul directement ce qui lui permet de ne faire qu’une photo, ce qui est bien plus rapide et évite les flous.

 De gauche à droite : Xpéria Z, iPhone 5, D3200 (lorsqu’il n’y a que 2 photos, c’est que la photo n’a pas été prise avec le D3200)

arbre

paysage

lumière

maison

détail

ss HDR

La même avec l’activation du mode HDR

avec HDR

De plus le rendu est globalement meilleur que celui de l’iPhone 5, surtout lorsque les conditions de luminosité sont plus difficiles. Je n’ai pas eu l’occasion de tester en condition de faible luminosité, mais, selon les tests présents sur internet, le Sony serait meilleur.

Voici un panorama fait avec le téléphone Xperia Z. Cette fonctionnalité est très pratique et le rendu est correct. Un détail important qui m’a surpris lors de la première utilisation c’est que le panorama doit se faire bien plus rapidement qu’avec un iPhone.

panorama 015b

La qualité photo est bonne, mais bien inférieure à celle d’un réflex, même d’entrée de gamme en mode Auto. Par contre, il est possible, contrairement à l’iPhone, de faire des réglages : iso, mode de mise au point, balance des blancs et exposition. Les photos prises par l’iPhone au marché de Noël de Strasbourg pouvaient être bonnes ou ratées, notamment parce que le choix du processeur était sur une montée en iso plutôt qu’une augmentation du temps d’exposition. Les smartphones disposent d’un capteur de petite taille, si bien que la montée en Iso provoque des photos bruitées très rapidement, dès 400 iso. La possibilité d’effectuer des réglages aurait été indispensable pour réussir la plupart des photos.

pt détail

La comparaison entre la photo prise par le réflex (à droite) et le Xperia Z, montre bien la différence de détails.

Voici le lien de mon compte Flickr où vous pourrez voir plus de photos prises avec le Xperia Z : http://www.flickr.com/photos/psy4tech/

Seul défaut de l’appareil photo, c’est qu’il est assez lent à démarrer. Une fois qu’il est en fonction en tâche de fond, son ouverture est quasi instantanée.

Autonomie

Au premier abord l’autonomie du téléphone m’a beaucoup déçu, même si on doit prendre en compte une utilisation intense pour pouvoir tester toutes les applications. J’ai activé le mode stamina – qui permet de gérer le mieux possible la batterie à la manière de juice defender, mais directement intégré au téléphone. Dès lors, l’autonomie était bien meilleure. En mode veille, la consommation est quasi nulle tout en gardant les notifications de mail (on peut les désactiver pour gagner encore plus de charge de batterie). Autre point important,  la batterie – comme sur les iPhone du reste – se calibre en fonction de notre utilisation. De ce fait, au bout de quelques jours  l’autonomie est devenue meilleure.

Cela fait un peu plus d’une semaine que j’utilise le mobile, à savoir peu ou pas de téléphone, principalement du net, twitter et autres applications nécessitant du data et l’écran allumé, il tient un peu plus d’une journée. Globalement cette autonomie est assez similaire à celle de mon iPhone 5. Je trouve cela assez bon, car l’écran est bien plus important (5 pouces contre 4 pouces) ce qui fait augmenter la consommation. Pour la majorité des utilisateurs, vous pourrez tenir la journée avec votre mobile, ce qui est l’essentiel. Surtout que le dock – non fourni chez les opérateurs, mis à part Virgin Mobile – permet un rechargement très facile.

 dock 021

Interface et fonctionnalités

Je ferai un article ultérieurement qui parlera plus précisément du passage d’iOs à Android. Pour l’instant, je vais plus m’intéresser aux fonctionnalités propres du téléphone. Le premier point important est pratique pour moi, c’est la possibilité d’accéder aux réglages rapides du wifi, bluetooth et réseau ainsi qu’au menu paramètres, via le centre de notification. Sur l’iPhone c’était bien plus fastidieux, notamment lorsqu’il y a plusieurs pages d’application.

L’accès aux applications en tâche de fond est bien plus pratique aussi. Il suffit d’appuyer sur le bouton dédié et l’on a accès à une liste associant des miniatures. Je sais que cela est présent nativement sur Android, mais Sony y a ajouté une liste de petites applications – nommées micro-applis – que l’on peut lancer et qui seront toujours au premier plan de chaque application en utilisation. Il y en a 4 : calculatrice, minuterie, note et dictaphone. Mais il est possible d’en télécharger sur le playstore. Il en existe déjà 25 comme facebook, sms ou convertisseur de devises… Lorsque j’avais vu les premiers tests vidéo du Xperia Z, je trouvais cela gadget, mais finalement cela se révèle très pratique. Je me sers, par exemple, souvent de la calculatrice.

Autre fonction intéressante, c’est SensMe slideshow qui permet de transformer le mobile en cadre photo avec nos photos présentes sur le mobile. Lorsque l’on met en recharge son téléphone sur le dock cela permet d’avoir une animation bien sympathique, plus attrayante qu’un écran noir avec juste une led de notification allumée.

Enfin, une dernière fonctionnalité que j’adore est Throw. A l’ère des téléviseurs connectés au réseau, il est pratique de pouvoir partager ses contenus mobiles. Lorsque j’avais mon iPhone 5 j’utilisais l’Apple TV avec la fonction airplay. Avec le Sony c’est encore plus simple, lorsque le téléviseur est allumé et donc connecté au réseau, le téléphone propose le partage sur le réseau. Avec le téléviseur – il n’est pas nécessaire d’avoir un Sony, car cela fonctionne avec mon Samsung – je peux lire les photos, vidéos et musiques présentes sur mon téléphone.

À l’instar de HTC, Sony propose par l’intermédiaire de son logiciel Sony Companion de récupérer les données des sauvegardes de son iPhone et des les transférer sur son nouveau Xperia Z. De ce fait, mis à part les applications, le switch est facilité pour tous les possesseurs d’iPhone 5.

Le reste des applications est classique avec ce que l’on trouve sur Android. La galerie est un peu différente, mais c’est juste un ajout de la fonction pinch to zoom permettant d’augmenter ou diminuer le nombre d’images présentes sur l’écran.

Qualité audio

Depuis l’iPhone 5, Apple fournit des écouteurs d’assez bonne qualité, Sony fait encore mieux en fournissant des intra auriculaires permettant une immersion sonore supérieure. Je suis un mélomane et depuis quelques années maintenant j’ai un compte Spotify premium me permettant de profiter de la musique que j’aime et surtout en découvrir.

Les intra auriculaires Sony sont corrects, mais produisent un son un peu faible au niveau puissance. En extérieur, j’ai dû parfois mettre le volume au maximum. Je suis ensuite repassé sur mes intra auriculaires A-Jays Four (qui avaient l’avantage d’avoir des boutons pour changer de piste ou régler le son sans sortir l’iPhone de la poche). Avec les écouteurs livrés le son était déjà bon, mais avec de bons intra auriculaires le son est excellent. Il est possible de choisir les préréglages de l’équalizer, mais aussi de le personnaliser. Le son du casque peut être réglé en surround selon 3 modes : studio, club ou salle de concert. Le dernier mode permet de redécouvrir le classique si vous aimez.

Avec les années, l’iPhone s’est amélioré au niveau de la qualité sonore. Mais comparé aux possibilités du Xperia Z, il paraît en retrait. Si vous êtes mélomanes, le Sony est vraiment le mobile fait pour vous.

Les réglages ont été testés sur Spotify, mais cela fonctionne aussi sur l’application musique.

Avis et switch réussi ou non de l’iPhone 5 vers le Xperia Z

Tout d’abord, je voulais un téléphone avec une finition aussi bonne que mon iPhone 5 et avec un écran plus grand et d’une qualité similaire. C’est réussi, la finition est vraiment excellente. Avec le dock – que je trouve indispensable, surtout pour 29€ – j’ai besoin d’ouvrir seulement le port jack 3.5. La recharge se fait directement par le connecteur dock, le transfert des fichiers peut se faire sans fil avec airdroid. Un avantage par rapport à l’iPhone, c’est que le verre est protégé par un film plastique (que Sony déconseille d’enlever). Cela permet de préserver son mobile des rayures et de changer ultérieurement le film de protection pour pouvoir disposer d’un mobile toujours impeccable. Cela permettrait aussi d’éviter de se blesser si le verre venait à se briser.

L’avantage de l’iPhone par rapport aux mobiles Android a toujours été sa fluidité. Grâce à une bonne optimisation d’Android – notamment avec le project butter – et un hardware très bon, le Sony est aussi fluide que l’iPhone. Je n’ai pas constaté de ralentissement (mis à part avec l’appareil photo).

Enfin la stabilité du système d’exploitation. Mis à part le bug avec l’appareil photo et aussi de la led de notification (qui fonctionne aléatoirement), sûrement corrigé lors de la prochaine mise à jour, la stabilité est aussi bonne qu’un iPhone.

Switch réussi pour ma part. Je conserve les points forts de l’iPhone, avec en plus : un écran plus grand, un  appareil photo avec des réglages et une résistance à l’eau.

Faut-il changer son mobile pour ce Sony et que dire de la concurrence ?

Cet article est publié avant la sortie du S4, je me baserai seulement sur les rumeurs de ce dernier.

Pour l’instant c’est le meilleur mobile Android (puisque le HTC One n’est pas encore disponible chez nous).

Le HTC One semble est un excellent mobile, mais pour moi moins bon que le Xperia Z. Premier point gênant, c’est la position du bouton Power. Sur le Sony, il est idéalement placé alors que sur le HTC il est sur la tranche supérieure du téléphone. Il sera donc difficile de le déverrouiller d’une main. L’appareil photo ultrapixel est juste un argument marketing. Selon les comparatifs vus sur internet, il n’est pas meilleur que celui du Sony, mais surtout ne fait que 4mpx. Pour une utilisation sur Facebook et Instagram cela n’aura pas d’importance, mais sur une impression en format 10×15, les ratés de l’appareil se révèleront bien plus.

La finition plastique du Samsung Galaxy S4 l’élimine de ma sélection. Lorsque vous achetez un mobile premium d’une valeur de 650€, vous êtes en droit d’attendre un mobile avec des matériaux nobles, surtout lorsque la concurrence le fait. Il disposera sûrement de fonctions gadgets comme le Xperia Z ou le HTC One et sera sûrement disponible avec un octocore (qui ne changera quasiment rien dans l’utilisation de notre smartphone), mais pas digne de préférer ce mobile par rapport à la concurrence.

Finalement si vous voulez changer de mobile, testez le HTC One et le Xperia Z parce que le design est un peu différent (attention les modèles factices sont moins bien que les modèles réels). Mais sinon au niveau téléphone, je préfère le Xperia Z au HTC One.

Si vous avez un iPhone, cet Xperia Z peut être le mobile qui va vous faire switcher sur Android. L’écran de plus grande taille est un autre argument en faveur de Sony.

Si vous avez des questions, j’y répondrai dans les commentaires.

<script type="text/javascript"

Recent Tweets