Select Page

Microsoft Surface Laptop : un beau concurrent au MacBook Pro d’Apple

Microsoft Surface Laptop : un beau concurrent au MacBook Pro d’Apple

Le temps de lecture est de 3 minutes

À la suite de l’annonce de Windows 10s, on pouvait s’attendre à la sortie d’un ordinateur portable pour les étudiants. Dans la réalité, le produit bien qu’intéressant ne sera réservé qu’aux personnes un peu fortunées avec un prix de base de 1149€ en France. Il est d’ores et déjà disponible à la précommande. Il faudra attendre le 15 juin pour pouvoir l’avoir chez soi.

Les caractéristiques

Pour ces informations, rien ne vaut la source officielle. On remarquera tout de même que dans les spécifications, il est fait mention d’un processeur m3, mais pour l’instant ce dernier n’est pas en vente. Le premier modèle vendu 1149€ dispose du processeur i5, de 128 Go de stockage et 4 Go de mémoire vive. Pour le prix, le clavier est inclus contrairement à la Surface Pro. Par contre, le stylet ne l’est pas, même s’il est tout à fait compatible (prix seul 64,90€)

Les petits plus

Le point qui semble le plus plaire aux gens c’est son autonomie annoncée de 14,5 heures. Si cela se révèle correct, ce produit risque d’intéresser de nombreux étudiants. Lorsque j’étais à la fac, j’avais choisi un Mac en partie pour son autonomie. À l’heure actuelle, la gestion de l’autonomie est toujours un point qui fait défaut à Windows.

Le Surface Laptop dispose du dernier clavier en date proposé pour la Surface Pro, celui recouvert d’Alcantara. C’est peut-être un détail, mais personnellement c’est un argument de choix qui pourrait se révéler très important.

Côté écran, on ne change pas une équipe qui gagne les spécifications ressemblent beaucoup à celui du Surface Book avec un écran de qualité de 13,5 pouces tactile. Autant sur un ordinateur classique, je ne trouve pas utile d’avoir une dalle tactile. Autant, depuis que j’ai ma Surface Pro, je trouve que c’est presque indispensable la présence d’un écran tactile sur un ordinateur portable.

Des questions importantes subsistent !

Lors de la conférence, le produit semble avoir été bien accueilli, mais il a suscité beaucoup d’interrogation.

La première concerne Windows 10s. Pourquoi une version limitée de Windows sur un ordinateur vendu 1000$ pour la version de base. Cette version de Windows devrait s’adresser plutôt aux ordinateurs dits bon marché avec des prix aux alentours des 300€. Microsoft a tout de même donné une réponse à cette interrogation en proposant la possibilité pour 49$ de passer à Windows Pro. Mais cela alourdi la facture pourtant déjà assez importante.

La deuxième interrogation concerne la position du produit. Au niveau du prix, ce Surface Laptop vient directement concurrencer la Surface Pro. De même concernant les spécifications. En même temps, le form factor fait penser à la Surface Book mais en moins cher (aussi en moins bien). Microsoft veut s’adresser à quel public ? Même si l’autonomie est un point fort, perdre le côté tablette des autres Surface est vraiment dommage, surtout que c’est est un point fort du produit. Le prix est lui aussi trop élevé pour être un critère de choix. Les acheteurs de Surface Laptop seront surement des personnes qui auraient achetés une Surface Pro ou une Surface Book. Pas sûr que cela apporte de nouveaux clients.

Ce que devrait être le MacBook Pro

J’aime beaucoup Mac OS, je le préfère nettement à Windows. Mais côté produit, je trouve qu’Apple ne propose plus vraiment de choses intéressantes. Un MacBook Pro 13 pouces à 2000€, c’est le produit à éviter.

Ici ce Surface Laptop semble rassembler de nombreux points qui ont fait le succès par le passé de l’ordinateur portable de la marque à la pomme. On a ici un produit avec une excellente autonomie (annoncée pas encore testée). Le prix reste abordable et les performances devraient être tout à fait acceptable quelque soit la tâche (même le montage vidéo). La présence en plus de la dalle tactile est aussi un réel plus.

C’est quand même dommage qu’Apple qui montrait avant la voie, semble maintenant en complet décalage avec ses utilisateurs. Le « Think different » c’est bien, mais si c’est contraire aux utilisateurs, cela va peut-être un peu trop loin.

About The Author

Laisser un commentaire

<script type="text/javascript"

Recent Tweets