Select Page

Vos “J’aime” sur Facebook permettent de connaitre votre personnalité

Vos “J’aime” sur Facebook permettent de connaitre votre personnalité

Le temps de lecture est de 2 minutes

Je suis psychologue et j’aime le High Tech. Aux Etats-Unis, des chercheurs en psychologie me donnent raison de faire ce lien. En effet, Michal Kosinski, un psychométricien (ndlr : c’est un psychologue qui travaille sur l’élaboration de tests psychologiques comme les tests de Q.I.) de l’Université de Cambridge aux Etats-Unis aidé de ses collègues a établi des corrélations entre les traits de personnalité de sujet avec leur “j’aime” sur leur compte Facebook. Des sujets ont accepté de faire l’expérience et ont donné un accès à leur compte Facebook. Parallèlement, ils ont répondu à un questionnaire appelé “My Personality” (“Ma personnalité” pour les non anglophones).

Les chercheurs ont pu produire un algorithme découlant des corrélations obtenues qui peut prédire la race, la religion, le choix politique, la consommation ou non de drogue, d’alcool ou de cigarette. Mais selon le chercheur cela peut prédire des informations totalement loufoques.

Par exemple, avec un taux de probabilité de 60%, ils peuvent prédire si les parents de l’utilisateur sont divorcés, car il y a une probabilité plus importante qu’ils mettent dans ses “J’aime” “preoccupied with relationships”.

Selon Kosinski, si un être humain regarde les “J’aime” d’une personne il ne va pas être capable de prédire que cette dernière est gay, mais pour l’ordinateur à l’aide de l’algorithme c’est très facile. Seulement 5% des personnes dont l’algorithme a déclaré qu’ils étaient homosexuels, avaient des “J’aime” sur des topics liés à la question gay. Par contre, avec une probabilité modérée, ceux qui ont des “J’aime” pour “Britney Spears”, “Desperate Housewives” ou de la comédie musicale “Wicked”, ont des chances d’être homosexuels.

De la même manière ceux qui ont des “J’aime” à “Sephora”, “Harley Davidson” et “J’aime être mère” seraient moins intelligents que ceux qui choisissent “Les orages”, “Science”, “The Colbert Report” (ndlr : c’est une émission satirique américaine) et les “Curly Fries” (une sorte de frite)

La moralité de cette recherche est que l’on donne beaucoup d’informations sur internet qui permettent de nous ficher – Big Brother is Watching You (ndlr : 1984 de George Orwell). Il faut donc faire attention à ce que l’on choisit sur le net. Cette recherche a un intérêt d’un point de vue psychologique, mais pourrait donner l’idée d’utiliser Facebook par exemple pour cibler encore plus des publicités qui seraient susceptibles de nous intéresser.

About The Author

Laisser un commentaire

<script type="text/javascript"

Recent Tweets