Actuellement, 2 taxes sont critiquées pour les produits informatiques en France.

La première est la TVA à 20% sur les livres numériques, contre seulement 5,5% pour les livres papier. Pourquoi cette différence ? Je ne pense pas que le gouvernement serait en mesure de répondre.

La seconde est la taxe de copie privée. L’idée de base est la rémunération des artistes qui diminue de manière drastique avec les moyens techniques pour enregistrer du contenu. Mais là encore, c’est uniquement une taxe qui ne résout rien. Quand j’étais plus jeune, j’enregistrais les chansons directement sur des cassettes audio quand elles passaient à la radio. Certains pensent que cette taxe n’a finalement que pour but de justifier le piratage. Mais tout le monde doit payer cette taxe, ce qui fait que des produits comme l’iPhone se trouvent être plus chers qu’à l’étranger.

François Hollande aimerait une nouvelle taxe ou plutôt étendre une déjà existante (et qui vient juste d’augmenter de 3€). C’est la redevance télévision. L’idée serait de taxer tous les écrans que ce soient ceux des ordinateurs, des tablettes ou des téléphones. Il est vrai que l’on peut regarder sur tous ces produits la télévision. Mais tout le monde ne le fait pas. Mais surtout, à quoi va servir à payer cette taxe ?

À quoi servent toutes ces taxes ?

C’est la question qui gêne les politiques, parce qu’il n’y a pas de réponses claires. Pour ce qui est de la TVA des livres numériques, ça ne sert pas aux écrivains, mais juste à remplir les caisses de l’état.

La taxe de copie privée ne sert pas aux artistes qui ne touchent rien ou presque rien. Elle sert tout de même à Hadopi, un service qui coûte des millions et qui ne rapportent rien (sauf peut-être aux personnes qui y travaillent).

L’extension de la redevance télévision, va servir à quoi ? Là non plus, ça ne servira pas aux médias.

Quelles conséquences si cette nouvelle taxe arrive ?

La première, moins d’argent sur son compte en banque. Surtout que le gouvernement actuel est adepte des réformes rétroactives. Tous les produits disposant d’un écran seront taxés, même s’ils ont été achetés avant.

La seconde, une baisse des ventes. Même si la somme dépensée en plus n’est pas énorme, tout ajouté cela commence à peser sur les ménages français. Et surtout, il faudra payer tous les ans. Les taxes jusqu’à présent n’ont fait que réduire les dépenses.

Le souci, c’est que depuis plusieurs années, les gouvernements se succèdent mais ne suivent pas l’évolution du monde numérique. Personne ne s’intéresse au gouvernement à vraiment redresser l’économie numérique en France. Les entreprises françaises dédiées aux nouvelles technologies s’installent de plus en plus à l’étranger. Sur les 4 premières entreprises du monde par capitalisation boursière, 3 sont dédiés aux technologies. Ce n’est plus l’or noir qui dirige le monde, mais bien les produits technologiques.

Capture d’écran 2014-10-03 à 15.02.54

Source : Numérama

Laisser un commentaire