En ce moment se déroule la Game Developers Conference à San Francisco. Comme son nom l’indique, c’est le moment pour de nombreuses annonces concernant les jeux vidéos notamment les plateformes. D’ailleurs ce soir, Sony va présenter son casque de réalité virtuelle pour sa PS4.

Cross Network Play

Microsoft a décidé de proposer via la Xbox Live de pouvoir réunir tous les joueurs ensemble, quelle que soit la plateforme. Après rien n’est obligatoire, puisque seuls les développeurs qui le souhaiteront pourront rendre compatible leur jeu à cette fonctionnalité.

Pour l’instant, seul Rocket League sera compatible dès le printemps (dimanche c’est le début du printemps).

Un bon plan pour Microsoft

Avec ce système, la justification de prendre la même console que ces amis ne seront plus valable. Cela permettra peut-être de relancer les ventes de la Xbox One aux dépens de la PS4.

Le multijoueur sur PC deviendrait payant !

Si l’on utilise ce système, il faudra avoir un abonnement au Xbox Live qui est payant. Personnellement, je trouve cela inadmissible de devoir payer pour jouer en ligne, surtout que généralement il n’y a pas de serveurs ce sont nous joueurs qui servons d’hôte. Un joueur de Call of Duty assidu, s’il ne joue qu’à ce jeu devra dépenser 150€ par an ! Alors que sur PC, on peut jouer en ligne quand on veut sans payer (en dehors de l’achat du jeu bien évidemment). Cela fait une économie substantielle.

Un nombre de jeux potentiellement limité

Pour certains, cela peut être une bonne nouvelle. C’est surtout pour l’utilisateur de PC qui disposent d’une communauté en ligne plus faible. Mais de nombreux jeux ne peuvent être cross plateforme, tout du moins entre PC et console. Je pense notamment à tous les jeux de type FPS. Imaginez un joueur qui utilise le combo clavier/souris face à un joueur à la manette. Le déséquilibre sera énorme. Et si l’on regarde les jeux les plus joués en ligne ce sont majorité les FPS.

 

Le concept est donc très intéressant, mais il sera nécessaire de voir l’avenir pour savoir ce que l’on peut en penser.

Laisser un commentaire