Le nombre d’utilisateurs du réseau social Facebook diminue, c’est ce qu’indique un article de The Guardian (ndlr : c’est un quotidien anglais). En effet, près de 6 millions de visiteurs en moins aux Etats-Unis, le mois dernier soit une diminution de 4%. La baisse serait similaire en France.

Selon Ian Maude, de l’institut Enders : « Le problème est que, aux USA et en Angleterre, la plupart des gens voulant s’inscrire sur Facebook l’on déjà fait. »

Le service aurait peut-être tendance à s’essouffler, comme Second Life à son époque, ou MySpace. Il est vrai que d’autres services ont le vent en poupe comme Twitter ou les services de partage de photos en ligne comme Path ou encore Instagram.

Néanmoins en Angleterre, un ancien journaliste de la BBC Ian Mackenzie se moque un peu de l’article. Il a publié sur son compte Facebook, un historique des articles publiés par The Guardian.

  • 2007 : La fatigue de Facebook – Guardian.co.uk, 30 juillet 2007 (chiffres réels au Royaume-Uni : 3,5 millions)
  • 2008 Facebook voit une première baisse des utilisateurs britanniques – Guardian.co.uk, 21 février 2008 (chiffres réels au Royaume-Uni : 8,5 millions)
  • 2011 : Facebook a-t-il atteint un pic ? Nouvelle baisse du nombre d’utilisateurs britanniques – The Guardian, 13 juin 2011 (chiffres réels au Royaume-Uni : 30 millions)
  • 2013 : Facebook déserté par des millions d’utilisateurs dans les grands marchés – The Guardian, 28 avril 2013 (chiffres réels au Royaume-Uni : 33 millions… en attente de mise-à-jour en mai 2013)

On peut aussi remarquer que même si l’interface Facebook Home a essuyé de nombreuses critiques sur le store Android, cela révèle qu’il subsiste tout de même un grand vivier d’utilisateurs.

Certes le nombre d’usagers de Facebook diminue peut-être mais le service a encore de beau jour devant lui. Surtout que dans les pays du Sud, le nombre d’utilisateurs est toujours en augmentation.

Laisser un commentaire