Select Page

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, en l’occurrence Feedly

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, en l’occurrence Feedly

Le temps de lecture est de 1 minutes

Comme je l’ai écrit dans cet article, Google Reader cesse d’exister à partir du 1er juillet prochain. Des pétitions ont été lancées, dont une sur change.org qui avait récolté, jeudi, un peu plus de 50,000 signatures. Au moment de l’écriture de ce post, elle compte plus de 125,000 signatures.

Google ne risque pas de revenir en arrière. D’un point de vue économique, ils ont dû juger qu’il n’était plus intéressant de prolonger la durée de vie de ce service.

D’autres services anciennement concurrentiels peuvent maintenant tirer parti de cet arrêt à leur avantage. On peut citer parmi eux, Feedly. Ce service permet d’avoir soit sous la forme d’un journal (un peu comme la nouvelle Timeline de Facebook) les dernières news de vos sites internet choisis. Il est aussi possible, à l’instar de Google Reader, d’avoir une liste avec les différents liens.

Dans la nuit du 14 au 15 mars, à la suite de l’annonce de l’arrêt de Google Reader, Feedly a enregistré plus de 500,000 nouveaux inscrits. Ils ont depuis précisés que dans les 30 prochains jours ils vont gérer le service pour son maintien – suite à l’augmentation rapide de nouveaux adhérents. Mais surtout ils vont être à l’écoute des suggestions des utilisateurs et vont ajouter des fonctionnalités chaque semaine (surement en fonction des remarques).

Feedly est disponible sur les plateformes mobiles à l’exception pour l’instant de Windows Mobile 8 (et aussi de Symbian) et sur la plupart des navigateurs (à part Internet Explorer) et y compris sur les Kindle.

Avez-vous migré de Google Reader à Feedly ?

About The Author

Laisser un commentaire

<script type="text/javascript"

Recent Tweets